FEUX et PIERRE

Alain Ancette, Gérard Labrosse et  Martin Longley  se retrouvèrent  à 8h, en avant-garde, sous un soleil radieux, devant le mur ouest de l’Oppidum, dans l’espoir de brûler les tas de déchets accumulés la semaine ptrécédente. Cinq minutes après avoir allumé un petit foyer, nos trois comparses, trouvant le vent de sud-est un peu vif, plutôt que de devenir pyromanes, jugèrent plus prudent de renoncer à leur projet. Nous trouverons bien une autre solution !
L’activité du jour s’est donc reportée sur la restauration des restanques et des cheminements entre terrasses, accompagnée de son inévitable corvée de triage de pierres. Arrivés à 10h, Yvette Ancette et Marc Igoulen  égayèrent de leur présence nos trois forçats. Trois heures plus tard, la restauration du passage entre deux terrasses que nous avions entreprise étant achevée, nous partageâmes nos pique-niques et la bouteille de vin bio qu’Yvette et Alain eurent la bonne idée de glisser dans leur besace.
En début d’après-midi, les renforts arrivèrent : Alain Grosmougin, Sila sa chienne et Christian Lafont soulagèrent muscles et courbatures et redonnèrent  force et courage à nos lève-tôt. Notre ardeur se reporta alors sur le mur ouest lui-même. Nous entreprîmes de déblayer les éboulis amassés en son angle nord. Alain Grosmougin, remonté comme une horloge grâce à sa caisse de retraite, pioche à la main, abattit le travail de trois tractopelles !
A 17h, Alain ayant évacué sa colère, nous décidâmes de regagner nos foyers, courbaturés mais satisfaits du travail effectué.
Rendez-vous lundi prochain !