En effectuant des recherches sur les stations thermales, Jean a retrouvé aux archives départementales l'existence d'un établissement sur le territoire de Durban, ayant fonctionné jusqu'en 1890.

Tels des explorateurs, nous nous sommes frayé un passage au travers d'une végétation luxuriante, pour atteindre les vestiges du "Château des Petites Eaux" et des cabines de bain. Lors de ce chantier nous avons débroussaillé, déboisé, construit un escalier en rondins, jeté des ponceaux sur le Lauchun, dégagé les ruines des thermes, exploré les galeries mises à jour et effectué un relevé topographique de nos découvertes.

Le résultat de ces travaux est présenté dans un cahier de l'Académie intitulé "Les eaux minérales de Beaumes-de-Venise" que vous pouvez découvrir en cliquant ici.